Les aides à l’achat d’un appartement à ne pas laisser passer

 

Pour l’achat d’un appartement neuf, plusieurs prêts à taux bonifiés ou des subventions permettent de diminuer le montant emprunté à la banque.

Le Prêt à l’Accession Social ou le PAS

Le Prêt à l’Accession Sociale aide les ménages aux ressources moyennes ou modestes à acheter ou construire une habitation. Il est accordé par les banques ayant signé des conventions avec l’État. Ce dernier prend en charge une partie du risque et de la garantie du prêt des emprunteurs par l’intermédiaire du Fonds de Garantie à l’Accession Sociale. De plus, le prêt conventionné permet à l’emprunteur d’obtenir l’Aide personnalisée au logement. Par ailleurs, le PAS est destiné aux Français et aux étrangers titulaires d’un titre de séjour. Pour bénéficier de ce prêt conventionné, les revenues de la personne qui souhaite réaliser un projet d’achat immobilier doivent aussi être inférieures à certains plafonds. Elles sont évaluées en fonction du lieu de résidence et des charges familiales de l’emprunteur. Il est à noter que le logement financé à l’aide d’un PAS doit être l’habitation principale et permanente de l’emprunteur.

Le prêt à taux zéro plus ou le PTZ+

Le prêt à taux zéro plus est destiné aux ménages qui souhaitent acheter pour la première fois une maison d’habitation principale. Il est accordé seulement pour l’achat d’un appartement neufou ancien et sous condition de ressources. Son montant varie en fonction de la composition de la famille et de la zone géographique où est situé le logement. À titre d’information, sans frais de dossier ni intérêt, le PTZ+ ne suffit pas pour financer la totalité de l’achat d’un immobilier. Ainsi, il doit être complété par un crédit classique. En outre, pour souscrire au PTZ+, il faut faire partie des primo-accédants. Il s’agit des ménages qui n’ont jamais été propriétaires ou ne sont pas propriétaires de leur résidence principale au cours des 2 dernières années. Les titulaires d’une carte mobilité inclusion mention invalidité, les bénéficiaires d’une allocation adulte ou enfant handicapé et les victimes d’une catastrophe qui a rendu leur logement principal inhabitable pourront aussi bénéficier du prêt à taux zéro plus.

Le prêt action logement ou le PAL

Le prêt action logement, anciennement appelé prêt 1 % logement, consiste à financer une partie de l’achat d’un appartement neuf ou ancien d’un salarié, sous quelques conditions. Il permet de régler jusqu’à 30 % de l’opération immobilière. La durée du remboursement du prêt peut atteindre 20 ans maximum. Pour bénéficier de cette aide de crédit immobilier, l’acheteur doit être un salarié dans une entreprise privée, composée d’au moins 10 ressources, qui cotise au Comité Interprofessionnel du Logement (CIL). Le salarié emprunteur doit se rapprocher de son employeur pour savoir s’il peut en bénéficier et lui remettra sa demande. Outre cela, pour souscrire à ce prêt, en plus d’être primo-accédant, le salarié doit avoir des revenus inférieurs aux plafonds de ressources définis en fonction de la composition du foyer et de la situation du logement. La maison qu’il va acheter doit être son habitation principale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*